Politiciens et élections, Votez librement et participez à la démocratie, Votez pour le changement, Référendum en ligne
José Bové

La parole à José Bové

José Bové 41%

button ElectionsMeter.com

Métro a discuté avec le célèbre altermondialiste José Bové, qui est de passage aujourd’hui à Montréal pour donner une conférence dans le cadre des Journées québécoises de la solidarité internationale.

Que pensez-vous de la crise financière actuelle?

 Le système est à bout de souffle. Aujourd’hui, il y a nécessité de s’interroger. D’un côté, un milliard de personnes ne mangent pas à leur faim, et de l’autre, la surconsommation et l’industrialisation sont en train de détruire la planète. Il faut remettre à plat le système économique et l’envisager dans une logique de préservation de la terre, de l’eau et de la biodiversité.

Comment évolue l’agriculture depuis 20 ans?

Personne ne voulait nous écouter quand on dénonçait l’agriculture productiviste et la logique du dumping des exportations des pays du Nord vers le Sud. Aujourd’hui, la FAO admet que cette logique détruit la capacité des peuples à se nourrir avec leur propre agriculture. Il faut aider le Sud à se protéger contre ce dumping. Or, ce n’est pas possible aujourd’hui, à cause des règles de l’OMC. 

Quels seront vos propos aujourd’hui à Montréal?

Aujourd’hui, les Nations unies reconnaissent le droit à l’alimentation comme un droit fondamental, au même titre que le droit au logement. Mais même si on parle de droit à l’alimentation, on ne dit pas qui produit cette alimentation. Je milite donc pour que le droit à la souveraineté alimentaire soit reconnu. C’est un point de départ pour que les pays puissent se protéger du dumping des pays du Nord.

Quel mode de vie avez-vous adopté?

J’ai construit une maison écologique en bois, isolée avec du liège. En France, seulement 5 % des maisons sont construites ainsi. Ma maison a des panneaux solaires pour l’eau chaude et l’électricité, et on chauffe à la sciure de bois reconstituée en granulés. Notre ferme biologique produit des brebis, du fromage et des légumes. On s’alimente dans le cadre de coopératives d’agriculture biologique qui existent à côté de chez nous. Bref, on évite d’aller au supermarché!

L’agriculture québécoise rayonne-t-elle en France?

Je ne suis pas un grand spécialiste du sujet, mais un bel exemple qui a été suivi en France, ce sont vos paniers biologiques. Ça se développe de manière très forte dans beaucoup de villes chez nous et . ccedil;a permet à beaucoup d’agriculteurs de s’installer.

 

MATHIAS MARCHAL, MÉTRO

12 novembre 2008 05:00

 

http://www.journalmetro.com/linfo/article/139551


alexasa -
Marquerno spam

ElectionsMeter n'assume aucune responsabilité pour le contenu des arguments. S'il vous plaît contactez l'utilisateur ou l'auteur des commentaires. Chaque argument sur ElectionsMeter doit contenir le nom de l'auteur et le référence à la source originale du texte. Les utilisateurs devraient être conscients de la loi sur la protection du droit d'auteur. S'il vous plaît lire policy du site.

Retour au sondage: > France > Politiciens > José Bové
 
load menu