Politiciens et élections, Votez librement et participez à la démocratie, Votez pour le changement, Référendum en ligne
Nouveau Parti Anticapitaliste

Pour panser les élections, le NPA pense mobilisation

Nouveau Parti Anticapitaliste 30%

button ElectionsMeter.com

«Ça a été douloureux, mais on est toujours là !» Jacques se marre. Pour ce jeune retraité, l’année que vient de connaître le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a été «chaotique», mais «nous sommes dans un chaos créateur», sourit-il, chapeau vissé sur le crâne sous 35°C. Réunies en université d’été à Port-Leucate (Aude), depuis mercredi, les troupes d’Olivier Besancenot peaufinent leur autocritique entamée après leur gamelle aux régionales (2,5%). Sous les chapiteaux, les 1 200 participants revendiqués étouffent et débattent du «socialisme du XXIe siècle».

 

Sur les tables, à l’ombre de la tonnelle à 200 mètres de la mer, on se livre, autour d’une bière ou d’un café, au bilan d’une saison compliquée. «C’est vrai qu’on s’est pris une énorme tôle électorale, concède Romain. On n’a pas été lisible dans les alliances, on n’a pas fait une bonne campagne.» L’étudiant de Pau, entré au NPA au moment de sa fondation en 2009, estime que son parti a «fait l’erreur de partir tout seul». Son voisin Thomas n’est pas d’accord : «Il aurait fallu être plus clair et être seul partout.»«Mais les élections, ça fout la merde, lui renvoie Romain. Se battre sur les retraites, contre le racisme…C’est plus simple et c’est l’essentiel.» Avec la bataille contre la réforme Woerth et les annonces de Sarkozy, les troupes sont ressoudées. A une table, de jeunes militants préparent un tarot : «Les élections ? C’est pas quelque chose de central chez nous. Cette année on a surtout milité dans nos milieux. Et l’important, c’est la rentrée : on va tout péter», envoie Fanny, étudiante à Nanterre en levant bien haut sa cigarette. Tous rêvent de grève générale après le 7 septembre et la manifestation pour les retraites.

 

Hier, pour son meeting de rentrée, Besancenot partageait l’estrade avec des représentants de la Fondation Copernic, d’Attac, de syndicats et de partis de gauche pour appeler au retrait du projet de loi. «On a passé une année difficile où l’on s’est posé un peu trop de questions stratégiques, défend Olivier, militant à Lille. Mais la période qui s’ouvre avec les mobilisations est plus stimulante.» Et doit permettre d’arriver regonflés, mi-novembre, au premier congrès du NPA depuis sa fondation. Une échéance pour clarifier les stratégies et préparer le passage de mégaphone entre Besancenot et d’autres porte-parole. Changement qui interpelle la base : «C’est normal qu’il en ait marre de courir les plateaux télé, il fait ça depuis dix ans, concède Romain. Mais en même temps on va avoir un problème parce qu&r. quo;il est foutrement bon !»

 

LILIAN ALEMAGNA

 

Source: Libération.fr (28/08/2010)


barby -
Marquerno spam

ElectionsMeter n'assume aucune responsabilité pour le contenu des arguments. S'il vous plaît contactez l'utilisateur ou l'auteur des commentaires. Chaque argument sur ElectionsMeter doit contenir le nom de l'auteur et le référence à la source originale du texte. Les utilisateurs devraient être conscients de la loi sur la protection du droit d'auteur. S'il vous plaît lire policy du site.

Retour au sondage: > France > Partis > Nouveau Parti Anticapitaliste
 
load menu