Politiciens et élections, Votez librement et participez à la démocratie, Votez pour le changement, Référendum en ligne
Olivier Besancenot

Taser France renonce à faire appel contre Besancenot

Olivier Besancenot 40%

button ElectionsMeter.com

L'importateur français du pistolet à impulsion électrique annonce qu'il accepte la décision du tribunal de Paris qui l'a débouté il y a une semaine de son action en diffamation contre le porte-parole de la LCR.

 

Finalement, c'est non. Antoine di Zazzo, l'importateur en France du Taser, a annoncé lundi qu'il n'interjetterai pas appel de la décision du tribunal de grande instance (TGI) de Paris qui l'a débouté il y a une semaine de son action en diffamation contre Olivier Besancenot.

Déjà perdante fin octobre lors de son action en justice contre l’association RaidH, la société SMP Technologies, importateur de ce pistolet à impulsion électrique (PIE), avait essuyé un nouvel échec lundi dernier devant la 17e chambre du tribunal de Paris.

Cette fois, c’est Olivier Besancenot, chef de file de la Ligue communiste révolutionnaire, qui était dans le viseur de SMP Technologies. En cause, des propos tenus sur son blog en juin 2007 où l’homme politique déclarait que le pistolet «aurait probablement fait taire plus de 150 personnes aux Etats-Unis». Besancenot était aussi poursuivi pour avoir déclaré au quotidien gratuit 20 Minutes que, concernant le Taser, «dans le meilleur des cas, il y a des doutes (sur le caractère létal du pistolet, ndlr). Dans le pire des cas, le Taser peut tuer.»

Dans son délibéré, la cour avait estimé que les propos d’Olivier Besancenot n’étaient pas diffamatoires. Et a condamné SMP Technologies à verser 4.000 euros au facteur au titre des frais de justice engagés par ce dernier.

De son côté, Antoine di Zazzo, directeur de SMP Technologies, a assuré ce lundi que les attendus du tribunal «l'avaient conforté dans sa certitude que l'arme n'était pas dangereuse» et qu'il ne ferait donc pas appel.

Selon le tribunal, les études scientifiques «permettent seulement de conclure qu'il n'est pas médicalement démontré de lien entre l'usage de l'arme et des décès» mais ce n'est qu'avec force précaution que les médecins se prononcent sur l'innocuité du Taser.

La justice avait octroyé à Besancenot le bénéfice de la bonne foi, relevant qu’il avait «conservé à ses propos une suffisante prudence» et qu’au moment des faits, il «participait, en sa qualité de responsable d’un parti au nom duquel il venait d’être candidat à l’élection présidentielle, au débat démocratique».. /p>

 

Société 1 déc. 15h38

 

http://www.liberation.fr/societe/0101270134-taser-france-renonce-a-faire-appel-contre-besancenot


alexasa -
Marquerno spam

ElectionsMeter n'assume aucune responsabilité pour le contenu des arguments. S'il vous plaît contactez l'utilisateur ou l'auteur des commentaires. Chaque argument sur ElectionsMeter doit contenir le nom de l'auteur et le référence à la source originale du texte. Les utilisateurs devraient être conscients de la loi sur la protection du droit d'auteur. S'il vous plaît lire policy du site.

Retour au sondage: > France > Politiciens > Olivier Besancenot
 
load menu