Politiciens et élections, Votez librement et participez à la démocratie, Votez pour le changement, Référendum en ligne
left right

Biographie Bruno Gollnisch

> France > Politiciens > Front national (FN) > Bruno Gollnisch
Bruno Gollnisch Bruno Gollnisch
Bruno Gollnisch
Un homme politique français, député européen et de conseiller régional de Rhône-Alpes. | A French academic and politician.
email
email
email

DESCRIPTION DU CANDIDAT: 

Bruno Gollnisch Biographie

FRA:

 

Bruno Gollnisch-Flourens, né le 28 janvier 1950 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est un homme politique français. Longtemps délégué général du Front national, puis vice-président exécutif, il est actuellement membre du bureau politique et membre de droit du comité central du Front national. Il exerce les mandats de député européen et de conseiller régional de Rhône-Alpes. Il est par ailleurs président de l'Alliance européenne des mouvements nationaux.

 

Parcours professionnel

Bruno Gollnisch a servi dans la Marine nationale et est aujourd'hui capitaine de frégate honoraire.

  • 1974 : attaché de recherche à la faculté de droit de l'Université de Kyoto
  • Lecteur, chargé du premier cours de droit des pays d'Extrême-Orient à l'Institut de droit comparé de l'université Paris-II
  • Chargé du premier cours de droit du Japon à l'Institut national des langues et civilisations orientales
  • 1980-1981 : Maître-assistant de droit public à l'Université de Metz
  • de 1981 à 2005 : professeur des universités de langue et civilisation japonaises à l'Université Jean Moulin - Lyon 3
  • 1982 : plus jeune doyen de France, dans la même université
  • 3 mars 2005 : le conseil disciplinaire de l'Université Lyon 3 suspend Bruno Gollnisch de cette université pour une durée de 5 ans, suite à des propos qu'il a tenus lors de sa conférence de presse du 11 octobre 2004. Cette mesure de suspension est accompagnée d'une réduction de moitié de son traitement. Le 13 décembre 2005, l'immunité parlementaire de député européen de Bruno Gollnisch est levée.

Bruno Gollnisch est également ancien avocat au Barreau de Paris, carrière où il a essentiellement assuré la défense de militants politiques.

 

Carrière politique

Débuts

  • 1968 : étudiant en droit à Nanterre, il devient secrétaire de la Fédération nationale des étudiants de France (FNEF) ;
  • 1973 : il adhère au Cercle Renaissance, présidé par Michel de Rostolan ;
  • 1978-1980 : il est l'assistant parlementaire du député (divers droite) Jean-Louis Beaumont.

 

Front national

  • Adhésion en 1983
  • Printemps 1984 : secrétaire départemental du Rhône
  • Organisateur des campagnes pour les élections européennes (1984), cantonales (1985), législatives (1986)
  • 1986 : élu au Comité central lors du congrès de Lyon (constamment réélu depuis), puis coopté au Bureau politique (et constamment maintenu).
  • 1994 : nommé vice-président du Front national (il portera ce titre jusqu'à sa nomination en tant que secrétaire général)
  • octobre 1996 : nommé secrétaire général du Front national (en remplacement de Carl Lang qui a souhaité quitter ses fonctions pour se consacrer à la région Nord)
  • 22 novembre 1999 : nommé délégué général du Front national (suite à la suspension de l'affectation à la délégation générale du parti de Bruno Mégret) - Permute ses fonctions de secrétaire général avec Carl Lang qui avait repris au pied levé la délégation générale en décembre 1998
  • 2002 : il est directeur de la campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen, candidat qui ira au deuxième tour.
  • Automne 2007 : Vice-Président exécutif (chargé des questions internationales et programmatiques)
  • Il a annoncé en juillet 2008 sa candidature à la présidence du Front national, pour le congrès de 2011, et perd en janvier 2011 le scrutin interne avec 32,35 % des suffrages contre 67,65 % pour son adversaire Marine Le Pen qui devient de ce fait présidente du mouvement.

 

Le 20 janvier 2012, il annonce à Hyères sa candidature aux élections législatives de 2012 dans la troisième circonscription du Var. Se défendant de tout « parachutage », il indique avoir des attaches familiales dans cette circonscription. Dans le cadre de la campagne pour l'élection présidentielle de 2012, Marine Le Pen le nomme conseiller aux souverainetés et à la renégociation des traités, ainsi que membre du bureau de campagne. Le 26 janvier 2012, lors d'une interview à France Télévisions, il demande à « être davantage engagé, y compris publiquement » dans la campagne présidentielle, souhaitant que « les choses évoluent ». Le 7 avril 2012, il introduit le meeting de la candidate au palais des congrès de Lyon, en sa qualité de président du groupe FN au conseil régional de Rhône-Alpes. Durant l'entre-deux-tours de la présidentielle, il explique dans un entretien au Progrès qu'il « penche plutôt pour un vote Sarkozy » à la condition que ce dernier « désavoue ses lieutenants qui ont répondu qu'en cas de duel FN-PS aux législatives, ils choisiraient le candidat socialo-communiste ».

 

source

 

 

ENG:

 

Bruno Gollnisch (born 28 January 1950 in Neuilly-sur-Seine) is a French academic and politician, a member of the National Front (FN) far-right party, and a member of the European Parliament. He was chairman of the European Parliamentary group 'Identity, Tradition, Sovereignty' in 2007, which was dissolved in November 2007 following the defection of the Greater Romania Party. He is therefore a Non-Inscrit. Gollnisch has also been the executive vice-president of the FN since 2007. He is a councillor of the Rhône-Alpes région of France. Because of his public comments, and his position in the National Front he is a controversial figure in France.

 

Bruno Gollnisch studied law, political science and far-eastern languages with the view to becoming a diplomat. He met Jean-Marie Le Pen while studying at Nanterre university. He also became a reserve officer in the French Navy. He married a Japanese, Setsuko Takeuchi, in 1981 and they have three children.

 

In 1971-1973 he was granted degrees in Japanese and Malaysian-Indonesian by the INALCO. In 1973, he was awarded a degree in political sciences at Institut d'Etudes Politiques de Paris (Sciences Po). He did a masters (DEA) in public law in 1973. In 1974, he began doctoral studies in Law at Kyoto University (Japan). In 1978, he obtained a doctorate in law in Paris. Since 1980, he has been an attorney at the bar of Paris. After his return to France, he began a career as juridical advisor, then lawyer. He is a specialist in the law of Eastern Asian countries.

 

He became associate professor of Law at Metz university. In 1981, he became professor of Japanese language and civilization at the University of Lyon III - a position which he holds to this day. The humanities division of University of Lyon 3, is notorious for the profusion of FN supporters and revisionists among its faculty—most notably, Robert Faurisson. Gollnisch has collaborated with the white nationalist American Renaissance magazine.

 

Gollnisch, who is part of the Catholic faction within the National Front, along with Bernard Antony, joined the "TSM" faction inside the FN (Tout sauf Mégret, Anybody But Mégret) during the 1990s crisis, along with Samuel Maréchal, Marine Le Pen, Roger Holeindre, Jean-Claude Martinez and Martine Lehideux.

 

Gollnisch was an unsuccessful candidate for the leadership of the National Front in 2011 when the party's founding leader Jean Marie Le Pen retired. Gollnisch was defeated by Marine Le Pen, Jean Marie's daughter.

 

Criticism of the Vatican

In August 2010, Bruno Gollnisch - who supports the French Government's move to deport Roma from French territory - publicly criticised the Vatican for opposing the deportation. He suggested that the evicted Roma should be accommodated in St Peter's Square, Rome, and that the Vatican should then re-state its position.

 

source

16.07.2010

updated: 2013-03-11

icon Bruno Gollnisch
icon Bruno Gollnisch
icon Bruno Gollnisch
icon Bruno Gollnisch
icon Bruno Gollnisch
icon Bruno Gollnisch

ElectionsMeter n'assume aucune responsabilité pour le contenu des arguments. S'il vous plaît contactez l'utilisateur ou l'auteur des commentaires. Chaque argument sur ElectionsMeter doit contenir le nom de l'auteur et le référence à la source originale du texte. Les utilisateurs devraient être conscients de la loi sur la protection du droit d'auteur. S'il vous plaît lire policy du site. Si ce texte contient une erreur ou des informations incorrectes que vous souhaitez les corriger, ou même vous voulez gérer l’administration du profil ,veuillez nous contacter. contactez-nous..

 
load menu