Politiciens et élections, Votez librement et participez à la démocratie, Votez pour le changement, Référendum en ligne
left right

Détails N-VA

> Belgium > Partis > Nieuw-Vlaamse Alliantie
 N-VA  N-VA
 N-VA
Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA) | La Alliance Néo-Flamande est un parti politique belge. | The New Flemish Alliance is a right-wing political party.
email

DESCRIPTION DU CANDIDAT: 

N-VA

NLD:

 

De Nieuw-Vlaamse Alliantie, afgekort als N-VA, is een Vlaams-nationalistische en liberaal conservatieve politieke partij met iets meer dan 30.000 leden (juni 2012). De N-VA is de grootste partij in Kamer en Senaat. In het Vlaams Parlement is ze de vijfde partij, in het Brussels Hoofdstedelijk Parlement bezet ze één zetel. De N-VA maakt met ministers Geert Bourgeois en Philippe Muyters deel uit van de Vlaamse regering. Ze behoort tot de meerderheid in alle Vlaamse provincies en in tal van steden en gemeenten. 

 

In de aanloop van de lokale verkiezingen van 2012 haalde N-VA een aantal voormalige leden van Vlaams Belang binnen voor de lokale lijsten. De komst van VB-afvalligen als Jurgen Ceder en Karim Van Overmeire lokten daarbij veel kritiek uit bij de tegenstanders. N-VA heeft het zelf over 40 mensen met een VB-verleden, Vlaams Belang heeft het over 50 mensen.

 

Partijvoorzitter: Bart De Wever

Actief in: België

Ideologie: Vlaams-nationalisme, liberaal conservatisme

Afsplitsing van: Volksunie

 

bron

 

 

FRA:

 

La Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA, en français, Alliance Néo-Flamande) est un parti politique belge né de la dislocation de la Volksunie en 2001. Ce parti a été à deux reprises membre du gouvernement flamand. Il est devenu, en juin 2010, le parti le mieux représenté (18 %) à la Chambre des Représentants de l'État fédéral belge.

 

Élections législatives du 13 juin 2010

Les élections législatives fédérales belges anticipées se sont déroulées le dimanche 13 juin 2010. Suite à une absence de consensus dans le dossier Bruxelles-Hal-Vilvorde, le parti libéral flamand Open VLD annonce son intention de quitter le gouvernement le 22 avril 2010, le Premier ministre belge Yves Leterme (CD&V) donne immédiatement sa démission au roi Albert II qui l'accepte quatre jours plus tard.

 

Les électeurs seront amenés à élire les nouveaux membres de la Chambre des Représentants et du Sénat. Les précédentes élections législatives ont eu lieu le 10 juin 2007.

 

La N-VA a obtenu 29,5 % des voix en Flandre, avec 27 élus, dont deux députées issues de l'immigration, sur les 150 que compte la Chambre des députés. Ce qui constitue un séisme politique pour le pays. Ce score est sans précédent. Jamais un mouvement prônant l'indépendance de la Flandre n'avait remporté un scrutin législatif fédéral. Le meilleur résultat à ce jour avait été obtenu en 1971 par la Volksunie avec quelque 19 %.

 

Après plus d'un an de réflexion politique menée tous azimut dans le pays en vue de la formation d'un gouvernement fédéral, le parti refuse le 7 juillet 2011 la proposition de négociation faite par le formateur Elio di Rupo.

 

Président: Bart De Wever

Vice-Président(e)s: Jan Peumans, Karl Vanlouwe

Fondation: 1954 (Volksunie), 2001 (N-VA)

Idéologie(s): Nationalisme, Conservatisme

 

source

 

 

ENG:

 

Nieuw-Vlaamse Alliantie (English: New Flemish Alliance, abbreviated as N-VA) is a Flemish right-wing political party, founded in the autumn of 2001. It is a conservative and liberal movement that promotes civic nationalism. It is part of the Flemish Movement, and strives for the peaceful and gradual secession of Flanders from Belgium.

 

The party is also known for its insistence on the exclusive use of Dutch, Flanders' sole official language, in dealings with government agencies, and for the promotion of the use of Dutch in Flanders as the language enabling integration.They currently participate in the Flemish Government, in coalition with the Christian democratic CD&V and socialist sp.a.

 

After initially struggling with the election threshold, the N-VA operated as part of an alliance with CD&V. They ran together in the 2004 regional elections and 2007 federal elections, winning both. The alliance ended in 2008 due to lack of progression in state reform negotiations, leaving the regional government and running separately in 2009 in the Flemish election, winning sixteen seats, and European election, winning one seat. It joined the regional government again and currently holds two out of nine minister seats in the cabinet.

 

As of the 2010 federal elections the party gained a substantial plurality in the Dutch-speaking region of Belgium with 28% of the votes in Flanders and 17% of the national vote, becoming the largest party in both Flanders and Belgium altogether. This was the first time in which a non-traditional political party dominated the outcome of a Belgian election.

 

The main objective of the party is to work on great institutional reforms by gradually obtaining more powers for both Belgian communities separately. Furthermore, it emphasizes its non-revolutionary and pro-European character (as opposed to the far-right character of the Vlaams Belang) in order to legitimize increased Flemish autonomy.

 

Leader: Bart De Wever

Founded: 2001

Ideology: Flemish nationalism, Liberal nationalism, Liberal conservatism

 

source

12.8.2010

updated: 13.09.2012

icon Nieuw-Vlaamse Alliantie
icon Nieuw-Vlaamse Alliantie

ElectionsMeter n'assume aucune responsabilité pour le contenu des arguments. S'il vous plaît contactez l'utilisateur ou l'auteur des commentaires. Chaque argument sur ElectionsMeter doit contenir le nom de l'auteur et le référence à la source originale du texte. Les utilisateurs devraient être conscients de la loi sur la protection du droit d'auteur. S'il vous plaît lire policy du site. Si ce texte contient une erreur ou des informations incorrectes que vous souhaitez les corriger, ou même vous voulez gérer l’administration du profil ,veuillez nous contacter. contactez-nous..

 
load menu